Comment changer un patient d’hôpital ?

7
Partager :

Parfois, il arrive que l’on ne soit pas satisfait des soins qu’on reçoit dans un centre hospitalier ou que l’on préfère recevoir des soins d’un autre centre hospitalier. Dans ce cas, la loi autorise le patient à faire une demande pour changer d’hôpital. Cependant, il doit suivre une procédure qui lui permettra de changer d’hôpital sans que sa vie ne soit pas en danger. Découvrez ici la procédure à suivre pour changer d’hôpital à un patient.

Quelles sont les règles pour le changement d’hôpital d’un patient ?

Tout d’abord, il est important de noter que seul le patient est habilité à demander un changement d’hôpital. Même si celui-ci est dans une incapacité de discernement, il est impossible à la famille de décider à sa place si celui-ci n’a pas rédigé des directives anticipées. Mais le médecin pourra quand même établir avec la personne représentant le patient le traitement qu’il envisage de donner à ce dernier.

A lire aussi : Quels sont les aliments recommandés pour les diabétiques ?

Il faut aussi savoir que, quel qu’en soit le lien de parenté entre les deux parties, ceux-ci ne pourront pas décider à la place du patient. Il faut au lien réel un ordre de priorité qui déterminera celui qui est habilité à représenter le patient lorsque ce dernier est dans une incapacité de jugement.

Notez que selon l’article R. 1110-8 du code de la santé publique, les patients ont le droit de choisir l’établissement dans lequel ils souhaiteraient recevoir les soins appropriés. Mais il faudrait que le patient ait la capacité psychique de discernement. De plus, il faudra l’accord du médecin qui déterminera si oui ou non le patient est en état d’être transféré. Si c’est le cas, il devra alors suivre la démarche nécessaire pour que celui-ci soit transféré dans le centre hospitalier de son choix.

A lire aussi :  C'est ainsi que votre animal de compagnie dort

Quelles procédures pour le transfert d’un patient ?

Dans le cas où c’est l’hôpital qui décide du transfert du patient, il faut dans un premier temps penser à informer ce dernier. En effet, la décision n’appartient qu’au patient de choisir s’il aimerait être transféré. Il faut également lui faire part des différents coûts que celui-ci peut engendrer. Si celui-ci est d’accord, l’administration de l’hôpital devra entamer la procédure et établir les documents nécessaires pour assurer la bonne marche du transfert. 

Mais dans certains cas, il peut s’agir du patient lui-même qui demande un transfert. Dans ce cas, il peut juger que les soins dont il bénéficie ou que le cadre de l’hôpital n’est pas à la hauteur de ses attentes. Mais dans ces cas, il est important que le médecin s’assure que le transfert du patient ne présente pas de danger pour celui-ci. Si tel est le cas, alors il pourra donner son accord et s’assurer de la bonne marche du transfert. Il faudra aussi que l’hôpital tienne au courant la famille du patient.

Afin d’assurer la sécurité sanitaire, en cas de maladies contagieuses, il est important que le transfert respecte les règles d’hygiène pré établi. Il faut également que le transfert garantisse la sécurité du patient afin de ne pas aggraver son cas.

Partager :