Comment prévenir le cancer de prostate ?

25
Partager :

Le cancer de la prostate se présente comme la forme la plus courante chez les hommes. On évalue la tendance à 1 sur 8 le nombre qui peut être atteint d’un cancer de la prostate dans sa vie. Face à cet état de choses, il est possible de prendre quelques mesures pour la réduction du risque de développer un cancer de la prostate.

Le cancer de la prostate et les facteurs de sa prolifération

Située sous la vessie, la prostate fait partie intégrante du système reproducteur mâle. Il a une circonférence d’à peine un centimètre et demi comme une noix assez grosse.

A voir aussi : Comment prévenir la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ?

Le cancer de la prostate commence généralement à se développer insidieusement au niveau des cellules constituant la prostate elle-même avant de se propager vers d’autres organes du corps.

Il existe une pluralité de facteurs qui peuvent favoriser le développement du cancer de la prostate. Entre on peut retenir :

A découvrir également : Que savoir de l’évolution de la covid19 à l’air de la vaccination ?

  • L’âge (après l’âge de 50 ans, le risque est en nette progression, les cas de cancer sont souvent diagnostiqués chez les hommes qui ont passé la soixantaine) ;
  • Les antécédents médicaux de famille du même cancer ;
  • La forte consommation de matières grasses ;
  • La consommation fréquente des viandes rouges et des viandes transformées.

A cela s’ajoute, l’obésité ou le surpoids.

Comment réduire le risque ?

Réduire le risque d’avoir un cancer de la prostate se résume en un ensemble d’actions et de comportements qu’il faut avoir. Il est aussi important de savoir que vous pouvez développer le cancer par des circonstances échappant totalement à votre contrôle.

Il faut donc avoir une bonne hygiène de vie et être attentif sur les points comme la gestion de l’évolution de votre poids et le contrôle de votre alimentation. À tout cela vient s’ajouter une pratique d’activité physique constante.

Quels aliments sont conseillés pour la réduction du risque de cancer de la prostate ?

Votre alimentation doit être constituée d’aliments composés de sélénium et de lycopène. Ces derniers peuvent aider efficacement à diminuer le risque d’avoir un cancer de la prostate. Il s’agit de la tomate, l’abricot, le pamplemousse, la pastèque, le poivron rouge, et le kaki qui sont connus pour le lycopène qu’ils contiennent.

Les légumineuses comme les pois et les lentilles contiennent le sélénium comme les œufs, les graines, le poulet, la dinde, et le poisson. Ces éléments cuisinés de façon saine et équilibrée peuvent prévenir efficacement le risque de cancer de la prostate.

Ce qu’il faut éviter !

La consommation des compléments alimentaires fréquents est à éviter. Pour absorber des vitamines naturelles, il faut préférer la consommation de fruits et de légumes comme indiqué plus haut.

Dans les cas où vous ressentez un manque de nutriments comme le calcium, il vous sera plus profitable de consulter un professionnel de santé qui vous guidera dans le respect de l’équilibre de votre corps.

Il est important de savoir qu’une surconsommation de nutriments comme le calcium favorise le cancer de la prostate. Les diététiciens recommandent de prendre des suppléments homologués qui sont d’origines végétales.

La réduction de risque du cancer de la prostate est possible par l’adoption d’une discipline dans les domaines clés comme l’alimentation, les soins et la consommation des suppléments et compléments alimentaires. À partir de 50 ans, il faut se faire dépister chaque année pour éviter les mauvaises surprises.

Partager :