La négligence des gestes barrières : recrudescence des maladies saisonnières

12
Partager :

L’invention des vaccins contre le COVID 19 et l’obligation de se faire vacciner ont permis d’avoir une immunité collective. Pourtant, le monde entier n’est pas au bout de ses peines. La négligence des gestes barrières serait à la base de l’augmentation des cas de maladies saisonnières. La raison de cet état de choses se trouve dans cette revue.

Les causes d’une résurgence des maladies rhino-pharyngites et bronchite

L’augmentation des cas de maladies saisonnières qui se profilent à l’horizon peut s’expliquer de plusieurs manières. Il faut noter qu’à la même période de l’année précédente, le gouvernement avait pris des mesures, dont un second confinement, pour arrêter la propagation de la COVID 19. Cet état de choses a favorisé une faible circulation des virus responsables de ces maladies saisonnières.

A lire également : Sinus étouffants ?

En effet, ces mesures ont limité les échanges entre les habitants. En ce moment précis, il faut noter que la peur et la hantise se lisaient sur tous les regards. Chacun faisait alors très attention quant au respect des gestes barrières : le lavage des mains, la distanciation sociale et le port correct du masque. Cela a sans doute freiné la propagation des virus. Tout ceci cumulé à la vaccination a permis à la population d’acquérir une immunité collective en baisse par rapport à ces maladies.

Puisqu’il est évident que la population a été moins exposée à ces virus l’année précédente, il est fort probable que ces pathologies reviennent de plus belle cet hiver. À cet égard, des dispositions doivent être prises pour éviter que les virus trouvent un terrain fertile pour se propager.

A lire aussi : Comment prévenir l'ostéoporose ?

Quelques maladies saisonnières

L’hiver est la saison au cours de laquelle les virus saisonniers font leur retour. En cette période de crise sanitaire, une telle infection cumulée à la COVID 19 sera fatale. Les maladies telles que le rhume, la bronchiolite, l’angine, le grippe et la gastro-entérite se manifestent généralement par un écoulement nasal, l’asthénie, des frissons, une toux sèche et douloureuse.

D’autres symptômes qui vous permettent de reconnaitre ces maladies sont une fièvre élevée, des douleurs musculaires, des maux de tête et des yeux larmoyants. Plus vite vous reconnaitrez ces manifestations et plus tôt vous pourrez prendre des mesures pour vous en sortir indemne.

Les comportements à adopter pour éviter ces maladies

L’analyse de la situation a permis de démontrer que la COVID 19 a joué un grand rôle dans la baisse des contaminations de virus saisonniers par la population. Pour éviter que le taux de contamination des maladies saisonnières grimpe cette année, il faut revenir aux mesures sanitaires essentielles.

Il s’agit d’inviter la population à toujours observer les gestes barrières. Elle ne doit pas négliger le lavage régulier des mains au savon, le respect de la distanciation sociale de 1 mètre, de même que le port correct et changement régulier de masque. N’oubliez pas d’aérer régulièrement votre habitation et d’utiliser des mouchoirs en papier à usage unique. L’application et l’observance de toutes ces mesures par la population sont de nature à réduire fortement de nouvelle contamination liée à la COVID 19 et aux pathologies saisonnières.

Ces différents gestes vont à coup sûr permettre de prévenir l’arrivée prochaine de la grippe dans le mois de novembre ou de décembre. C’est d’ailleurs pour anticiper la propagation de ce virus qu’une campagne de vaccination a été prévue et commencera le 26 de ce mois.

Partager :