Comment prévenir la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ?

9
Partager :

La bronchopneumopathie chronique obstructive apparaît généralement chez les femmes et les hommes âgés de plus de 65 ans. En France, environ 1 million de personnes sont touchées par cette pathologie. Cette dernière provoque des dommages importants des poumons. Comment prévenir la BPCO ? Voici différentes démarches à effectuer.

Respirer sainement

La bronchopneumopathie chronique obstructive est dans la plupart des cas causée par la fumée. Si vous êtes un adepte du tabac ou de la cigarette, vous devez désormais vous en priver. Ensuite, suivez un processus de curage auprès d’un service spécialisé avant que la maladie ne s’installe définitivement.

A découvrir également : Quel régime alimentaire pour une hépatite B ?

Par ailleurs, évitez de rester dans les zones polluées. Cela signifie que vous devez vous éloigner des endroits où l’industrialisation existe. Retirez-vous si vous remarquez qu’il y a régulièrement des feux de brousse.

N’hésitez pas à consulter constamment les bulletins sur la qualité de l’air. Dans le cas où ce dernier ne semble pas adapter à vos poumons, produisez moins d’effort. Cela vous permet d’inspirer moins au cours de la journée. Si vous êtes adeptes des activités physiques, faites vos courses à pied tôt le matin. À cette heure-là, il y a moins de toxicité dans l’atmosphère.

A voir aussi : Le bicarbonate de soude contre les pucerons?

Améliorer votre respiration

Cette technique consiste à respirer efficacement. Cela permet d’accroître votre capacité de mécanisme pulmonaire. Les spécialistes conseillent d’inspirer et d’expirer par l’abdomen. Faites-le régulièrement tout en étant couché les matins et les soirs. Cette posture vous facilite l’application de cet exercice.

Pour y arriver, la méthode paraît simple :

  • disposez vos mains sur les côtés du nombril ;
  • détendez vos muscules abdominaux ;
  • faites entrer l’air profondément par le nez.

N’oubliez pas de gonfler votre ventre au cours de cette étape. Ainsi, vous sentirez l’ascension de vos mains. Ensuite, expirez par la bouche. Cette dernière doit être presque fermée afin que la pratique soit plus efficace.

Vous pouvez également effectuer cette méthode sur des bougies. Entraînez-vous constamment pour renforcer vos poumons afin qu’ils soient prêts à affronter cette pathologie. D’ailleurs, il est rare d’observer cette maladie chez les séniors qui s’adonnent tous les jours à cet exercice.

Pratiquer le sport

Vous savez sans doute que le sport constitue l’un des moyens de prévention les plus efficaces. Ici, il n’élimine pas les facteurs liés à cette maladie. Il vous aide à être endurant et à sentir moins de fatigue. Vous paraissez plus en jambe lorsque vous faites des activités physiques régulières. Dans ces conditions, votre organisme ne se fragilise pas face à l’apparition de la BPCO.

Par contre, vous pouvez l’éviter. Associez simplement les courses à pied ou les marches à une respiration saine. Ne fumez pas ou arrêtez si vous y êtes déjà. Changez d’environnement lorsque le bulletin de qualité de l’air montre une progression de la pollution.

Consulter la météo

Surveillez la météo vous permet de maîtriser le temps qu’il fera dans la journée. Cela vous aide à prendre vos dispositions avant de sortir de chez vous. Protégez correctement le nez et la bouche lorsque les prévisions annoncent le froid.

Si vos courses semblent importantes, ne restez pas durant un long moment à l’extérieur. N’hésitez pas à vous faire accompagner au cas où vous ne possédez pas une voiture. Maintenez-vous au frais si la température monte ou effectuez une promenade pour prendre de l’air.

Partager :